fr
Du 26/07 au 10/08/21

Les oiseaux des Andes, de l'Altiplano et du lac Titicaca - Bolivie

Des oiseaux spectaculaires dans des paysages tout aussi spectaculaires, c’est le voyage auquel nous vous invitons dans l’un des pays sans littoral les plus ornithologiques de la planète : la Bolivie !

En effet, la Bolivie - peut-être l'une des destinations ornithologiques les moins fréquentes en Amérique du Sud - possède un énorme potentiel en la matière. Ce pays compte plus de 1.400 espèces d'oiseaux, le sixième pays après la Colombie, le Pérou, le Brésil, l'Indonésie et l'Équateur. S’il y existe 20 espèces endémiques, la Bolivie abrite également plusieurs oiseaux à aire de répartition restreinte et 48 oiseaux menacés à l'échelle mondiale qu'il est très difficile de trouver ailleurs.

La raison de cette biodiversité aviaire est probablement le grand nombre d'écosystèmes différents trouvés dans ce pays. De la forêt amazonienne aux "forêts de nuages" ​​(Yungas) en passant par les hautes montagnes andines et le lac Titicaca, la Bolivie est probablement le pays sans littoral le plus diversifié au monde. En fait, certains disent que s'il n'était pas enclavé, il contiendrait plus d'espèces que tout autre pays.

Ce séjour vous convie à découvrir une partie de cette surprenante diversité naturelle, tout en ne négligeant pas, en cours de route, certains des sites les plus connus de Bolivie.

Notre séjour d'observation des oiseaux vous offrira l'opportunité d'explorer en 15 jours les écosystèmes ornithologiques les plus importants à la recherche des plus beaux oiseaux du pays, dont de superbes endémiques tels que : le Colibri paméla, l'Upucerthie de Bolivie, le Synallaxe à gorge noire, le Synallaxe de Berlepsch, l’Anabate de Bolivie, le Grallaire oreillard, le Todirostre de Bolivie, le Tohi à nuque rousse, le Quiscale de Bolivie, le Chipiu de Cochabamba, … ainsi que certaines espèces quasi endémiques (plus faciles à observer en Bolivie qu’ailleurs), tels que, par exemples, le Grèbe microptère, le Colibri sapho ou le Toucan à capuchon.

En route pour l’Amérique du Sud et ses merveilles !

PDF Télécharger Fiche voyage

Responsable Destination

Contacter Colette

+32 71 84 54 80

Présente le mardi et vendredi toute la journée

Dates & Prix

Prix : à venir

Dates : du 26 juillet au 10 août 2021

Le prix comprend :

- Les vols internationaux ;

- Le vol domestique vers La Paz ;

- L’hébergement en chambre double et en pension complète (pique-nique le midi), du petit-déjeuner du jour 1 au petit-déjeuner du jour 15 ;

- Le transport terrestre sur place ;

- L’accompagnement ;

- Les droits d’entrée dans les réserves naturelles ;

- De l’eau en bouteille durant tout le séjour.

Le prix ne comprend pas :

• Les boissons autres que l’eau fournie ;

• Les dépenses personnelles ;

• Les assurances voyage éventuelles (recommandées) ;

* L’éventuel supplément single (820 euros) (obligatoire s’il n’y a pas de possibilité de partage de chambre).

A SAVOIR

Les prix de ce circuit peuvent être modifiés en fonction des prix de vols que nous obtiendrons lors de votre inscription. Plus la date de départ est proche et plus il est difficile d’obtenir des tarifs intéressants. Nous vous recommandons donc de VOUS INSCRIRE LE PLUS TOT POSSIBLE afin d’éviter le désagrément d’une importante majoration de prix.

En outre, les compagnies aériennes appliquent régulièrement un supplément de facturation pour le fuel (après réservation des places), supplément que nous serions contraints de répercuter sur le prix du séjour.

ATTENTION : le prix de ce séjour est sous l’influence directe du taux de change de l’US dollar. NATURE ET TERROIR se réserve le droit, selon ses conditions générales de vente, de revoir son prix en cas de fluctuation importante des devises et/ou des tarifs de transport.

Compensation carbone : Il vous est loisible de compenser les émissions carbone émises à l’occasion de votre voyage. Une procédure existe—très simple et peu onéreuse. Nous consulter pour plus d’infos.

 

Brigitte Chiwy

Mathématicienne. Vice-présidente de Natagora et présidente de la Section Aves-Bruxelles-Brabant wallon.
Passionnée par les oiseaux depuis toujours et surtout par leur protection en Belgique et ailleurs, Brigitte est soucieuse de partager ses connaissances et son amour de la nature.

Journalier

JOURNALIER

En fonction des horaires de vols, il est probable que le départ ait lieu

le 19 juillet et le retour en Belgique le 4 août

 

Jour 1 : Santa Cruz de la Sierra

Notre voyage commence à Santa Cruz de la Sierra, une ville de plaine entourée de forêts indigènes (différentes essences d’acacias), d'autres végétations xérophytiques (la région de Chiquitania) et de vastes plaines et savanes herbeuses.

Cette variété de milieux nous permettra de voir la plupart des espèces d'oiseaux endémiques et typiques de cet écosystème, telles que le Toucan toca, le Picumne noir et blanc, le Synallaxe damier, le Quiscale chopi, le Pic dominicain, le Tinamou boraquira, le Tinamou isabelle, le Cariama huppé, la Conure de Molina, la quasi endémique Batara de Bolivie, et bien d’autres.

Repas du soir et nuit à Santa Cruz

Jour 2 : Amboro national Park

De Santa Cruz, nous commençons notre route vers les vallées inter-andines, en passant par la forêt tropicale luxuriante du canyon de Bermejo, où nous devrions trouver des espèces telles que le Mérulaxe de Bolivie, la Sclélure à gorge grise, le Ara militaire, le Petit-Duc de Salvin, la paruline rubanée, le Cassique olivâtre, …

Repas du soir et nuit en lodge à Bermejo.

Jour 3 : Amboro national Park

Nous passerons une journée entière à explorer les environs du lodge, à la recherche de la paruline rubanée, du Tangara à front noir, du Cassique olivâtre, du Geai acahé, du Geai bleu-noir, de l’Erismature routoutout, de la Conure de Molina, de la Pénélope à gorge bleue, etc.

Repas du soir et nuit en lodge à Bermejo.

Jour 4 : Vallées d’Amboro - Comarapa

Entre Samaipata et Saipina, nos jumelles se baladeront dans les vallées sèches en espérant trouver certaines espèces endémiques : l’Upucerthie de Bolivie, le Quiscale de Bolivie, la La Perriche des falaises, l’Ara de Lafresnaye (en danger), la Pénélope Yacouhou, le Batara géant, le Lophospingue gris, le Tamatia à ventre rayé, le Tamatia chacuru, …

Repas du soir et nuit en lodge à Comarapa.

Jour 5 : Sibéria

Zone de transition entre les hautes terres andines et les forêts de l'Est, la vallée forestière de Siberia est située entre 500 et 2 300 m au-dessus du niveau de la mer. Elle est caractérisée par une écozone néotropique pluvieuse, humide et tiède.

Nous y rechercherons deux espèces endémiques (le Colibri paméla et le Synallaxe à gorge noire) mais aussi le Poui aymara, le Cordon-noir à dos olive, le mérulaxe à petit bec, le Synallaxeà bandeaux, l’Anabasitte perlée et le Tohi à tête rousse.

Repas du soir et nuit en lodge à Comarapa.

Jour 6 : Siberia - Cochabamba

Aujourd’hui, nous partons à la recherche des oiseaux de haute altitude tels que le Synallaxe à gorge noire, le Tinamou de Darwin, le Chardonneret à bec épais, le Tohi à nuque rousse, et peut-être rencontrerons-nous deux espèces endémiques : le Percefleur charbonnier et le Colibri adèle.

Ensuite, nous nous dirigerons vers Cochabamba.

Cochabamba, à une altitude de 2.550 mètres au-dessus du niveau de la mer, sera notre point de chute pour quelques jours. Nous explorerons les pentes enneigées du Cerro Tunari, où peuvent être observées plusieurs espèces endémiques, dont le Chipiu de Cochabamba et le Chipiu de Bolivie.

Nous tenterons également notre chance d’observer le Colibri sapho, le Condor des Andes, et quelques espèces de Polylepis, notamment le Synallaxe fauve, le Synallaxe à tête brune ou encore le Conirostre géant.

Les magnifiques paysages de montagne que nous parcourrons sont majestueux, tandis que la Mouette des Andes, l’Ouette des Andes ou le Vanneau des Andes pourraient s’ajouter au décor.

Repas du soir et nuit en hôtel à Cochabamba.

Jour 7 : Cochabamba

La forêt humide et les contreforts tropicaux supérieurs abritent plusieurs espèces à aire de répartition restreinte et qui ne se trouvent guère ailleurs que dans l'extrême Sud-Est du Pérou : le Toucan à capuchon, le Tangara des bambous et le Todirostre de Bolivie. Mais d’autres espèces endémiques retiendront également notre attention, tels que le Grisin à croupion jaune, le Solitaire oreillard, le Calliste à gorge verte, le Toucanet à ceinture bleue, le Quetzal antisien, etc.

Nous tenterons notre chance de les observer dans la région de Chapare, qui est par ailleurs l’habitat, par exemple, le Synallaxe à gorge noire, le mérulaxe à petit bec, le Solitaire oreillard, le Toucan à capuchon, le Trogon masqué, le Tangara bridé, le Tangara des bambous, le Pigeon à queue barrée, le Tétéma barré, la Sittine strié, et bien d’autres.

Repas du soir et nuit à l’hôtel à Cochabamba.

Jour 8 : Cochabamba – La Paz

La journée sera consacrée à explorer la montagne Cerro Tunari à la recherche de : Chipiu de Cochabamba, Chipiu de Bolivie, Synallaxe à tête brune, Synallaxe fauve, Mérulaxe de Simons, Synallaxe d’iquito, Synallaxe des rocailles, Synallaxe d’Orbigny, Synallaxe à front rayé, Phrygile à tête noire, Sicale olivâtre, Cincle à tête blanche, Condor des Andes, Buse aguia, Taurillon mésange et, avec de la chance, Conirostre géant ou Sicale à tête jaune.

Nous vérifierons également la présence, dans quelques zones humides, de la Nette demi-deuil, du Râle à bec ensanglanté et de la Sicale des savanes.

Ensuite, nous prendrons un vol intérieur vers La Paz, où deux sites majeurs nous attendent : le lac Titicaca au Nord, et les Yungas (vallées) à l’Est à travers les Andes.

Notre première destination sera le lac Titicaca, le plus haut lac navigable du monde, situé à 3.800 mètres d’altitude. Il est le lieu d’habitat du Grèbe microptère, quasi endémique et incapable de voler. Les chances sont également réelles d’observer l’Avocette des Andes, le Flamant du Chili, la Sarcelle du Puna, le Canard huppé, la Sarcelle tachetée et de nombreux Tyranneaux omnicolores.

Repas du soir et nuit sur les rives du lac.

Jour 9 : Lac Titicaca – Altiplano et région de Sorata

L’excursion de cette journée nous emmènera à Sorata à la recherche du Synallaxe de Berlepsch, endémique et local, et d’autres espèces des hauteurs andines.

De retour à notre hôtel près du lac, nos cibles seront : le Grèbe microptère, le Grèbe aux belles joues, la Sarcelle du Puna, le Canard huppé, la Sarcelle tachetée, le Canard à queue pointue, l’Ouette des Andes, le Vanneau des Andes, la Mouette des Andes, la Lessonie des Andes, le Pic des rochers, le Phrygile du Pérou, le Flamant du Chili, le Pigeon tigré, …

Repas du soir et nuit sur les rives du lac.

Jour 10 : La Cumbre (4.700 mètres) et région de Cotapata

De La Paz, nous explorerons la forêt luxuriante et les contreforts au-dessus de la ville de Coroico. Nous traverserons une route de montagne andine spectaculaire, où la circulation des camions n'est plus autorisée, ce qui en fait paradis pour les ornithologues amateurs.

Nous y passerons deux journées à la recherche d'espèces telles que : Attagis de gay, Thinocore d’Orbigny, Synallaxe à queue marbrée, Foulque géante, qui sont principalement limités aux hauts cols de montagnes et descendent également dans la forêt.

De nombreuses autres espèces peuvent y être observées, telles que le Cotinga barré, le Cotinga à queue rayée, le Cabézon élégant, le Batara montagnard, le Pic de Rivoli, le Pic à ventre barré, le Toucan à capuchon, la paruline citrine, le Merle lustré, le Tangara à ventre rouge, le Tangara à ventre marron, le Tangara montagnard, et bien d’autres.

Repas du soir et nuit en lodge à Coroico.

Jour 11 : Coroico

Nouvelle journée d’exploration dans la région de Coroico, où les espèces cibles seront : Attagis de Gay, Thinocore d’Orbigny, Diuca leucoptère, Synallaxe à queue marbrée, Synallaxe de Cordoba, Tangara à ventre rouge, Tangara de Rieffer, Tangara montagnard, Tangara à ventre marron, Mérulaxe à diadème, Percefleur moustachu, Cotinga barré, Percefleur masqué, Cotinga à queue rayée, Toucan à capuchon, Geai indigo, Synallaxe de Cabanis, Cabézon élégant, Todirostre de Bolivie, Batara montagnard, etc.

Repas du soir et nuit en lodge à Coroico.

Jour 12 : Réserve d’Apa-Apa

Un départ matinal nous permettra de nous diriger vers la réserve d’Apa Apa, zone plus connue sous le nom de Sud Yungas, au cœur des Yungas boliviennes (forêts tropicales de montagne, humides et situées entre 1 000 et 3 000 mètres d'altitude).

La liste des oiseaux que nous rechercherons le long des plus hautes altitudes de l'itinéraire d'aujourd'hui est impressionnante : Ouette des Andes, Canard huppé, Foulque géante, Attagis de Gay, Thiconore d’Orbigny (rare), Diuca leurcoptère, Cinclode à ailes blanches, Upucerthie fauve, Tinamou quioula et, aux plus hautes altitudes, plusieurs espèces de Tyrannidés.

En descendant les pentes des Andes incroyablement attrayantes, nous observerons quelques zones forestières pour la Caïque à ailes noires, la Colombe à face blanche, la Mérulaxe à diadème, le’endémique Synallaxe à gorge noire, le Toucan à capuchon noir et la Chevêchette des Yungas. Nous rencontrerons souvent des bandes mixtes d’oiseaux, parmi lesquelles, le plus fréquemment le Todirostre gorgeret, le Synallaxe à bandeaux, le Percefleur moustachu, le Percefleur à gorge noire, le Tangara à col d’or, le Tangara des bambous, le Tangara à yeux jaunes, la Métallure à queue d’airain, l’Inca violifère, … De nombreuses espèces de magnifiques colibris sont également présentes.

Repas du soir et nuit en lodge à Chulumani.

Jour 13 : Réserve d’Apa-Apa

L’altitude sub-tropicale de la réserve d’Apa Apa en fait l’un des meilleurs sites ornithologiques de Bolivie, en ce compris certaines espèces très recherchées : le Piauhau à faucilles, le Tinamou à capuchon, le Cotinga chevalier, le Cotinga à queue rayée, le Cotinga à tête rousse, le Manakin des Yungas, le Conophage ardoisé, le Calliste à sourcils bleus, le Tohi à tête rayée, le Tétéma barré, le Cassique olivâtre, la Conure de Molina, le Calliste de Schauensee, le Toucanet à ceinture bleue, …De nombreuses troupes d’espèces sont également possibles dans ce superbe site.

Si nous n’avons pas encore observé les espèces citées les jours précédents, nous pourrions encore les observer ici. Mais de nouvelles espèces sont bien sûr encore possible. Ce pourrait être le cas, par exemples, du Caïque à ailes noires, du Cabézon élégant, du Calliste à gorge verte, de l’Emeraude orvert, du Colibri de Mulsant, du Pic de Rivoli, du Pione à bec rouge, du Grimpar géant, du Batara montagnard (quasi endémique), du Tyranneau pattu, du Moucherolle simple, du Geai vert, du Solitaire des Andes, du Tohi mélanien ou du Tangara ardoisé.

Repas du soir et nuit en lodge à Chulumani.

Jour 14 : Réserve d’Apa Apa - La Paz

Ce matin, départ matinal afin d’atteindre les hauts sommets des Yungas et les meilleurs sites d’observation ornithologique. Les paysages sont de nouveau grandioses.

C’est près d’Unduavi, que les Yungas nous offriront les meilleures opportunités d’observer la Colombe à face blanche, la Pénélope des Andes, la Chevêchette des Yungas, la Pauline citrine, le Tyranneau à sourcils blancs, le Conirostre à cape bleue, le Tangara montagnard et le Tangara à ventre jaune.

D’autres joyaux possibles seront le Geai indigo, des groupes de Cassiques montagnards, de Métallures à queue d’airain, de métallures émeraudes, l’Elénie à cimier blanc, l’Elénie de Pallatanga, le Tangara trifascié (rare), le Cotinga barré ou même le Tocro de Ballivian.

Avant de redescendre vers La Paz, nous rechercherons encore le Toucan à capuchon. Cette créature mythique, qui a fait courir plus d’un ornithologue à travers les Andes, n’est certes pas garantie, mais c'est l'un des meilleurs endroits pour le trouver.

Nous devrions arriver à La Paz en milieu d'après-midi, où un hôtel confortable et un bon repas nous permettront de nous reposer un peu mieux avant le retour.

Repas du soir et nuit à l’hôtel à La Paz.

Jour 15 : Vol retour

Nous serons acheminés à l’aéroport de La Paz afin de prendre notre vol retour.

 

Le programme ci-dessus n'est pas contractuel et peut être soumis à modification par le guide en fonction des conditions climatiques, des opportunités d'observation ou d'autres circonstances indépendantes de sa volonté.

Liste des Observations

Les oiseaux que nous allons rechercher

Dans la région de Santa Cruz de la Sierra

Nandou d’Amérique, Cariama huppé (extrêmement rare), Tinamou isabelle, Tinamou à petit bec, Busard de Buffon, Toui à ailes jaunes, Toui de Spix, Guira cantara, Troglodyte grivelé, Paruline équatoriale, Quiscale chopi, Batara de Bolivie, Grisin à dos rayé, Tyranneau de Stranek, Trogon couroucou, Motmot houtouc, Ermite ocré, Picumne noir et blanc, Grimpar à bec rouge, Grimpar à bec étroit, Grisin du Mato Grosso, Geai acahé, et bien d’autres. Dans les forêts ouvertes et les dunes de sable : Tinamou boraquira, Canard à collier noir, Héron flûte-du-soleil.

Dans le Sud du Parc national Amboro (Los Volcanes)

Sarcoramphe roi, Condor des Andes, Buse solitaire (rare), Ara militaire (très rare), Anabate de Bolivie (rare), Sclérure à gorge grise, Conophage ardoisé, Mérulaxe de Bolivie, Manakin des Yungas.

Nous devrions observer des espèces plus communes et plus répandues, telles que : Colombe de Verreaux, Pione à tête bleue, Pione à bec rouge, Martinet à croupion gris, Martinet à collier roux, Martinet à collier blanc, Colibri anaïs, Colibri cyanote, Dryade à queue fourchue, Tamatia chacuru, Toucanet de Derby, Aracari à oreillons roux, Pic ouentou, Pic à cou rouge, Grimpar varié, Grimpar de Tschudi, Batara gorgeret, Alapi à dos blanc, Pipromorphe à tête brune, Pipromorphe à tête grise, Merle à col blanc, … Ainsi que des groupes où se mélangent Paruline à joues noires, Paruline ardoisée, Tangara guira, Tangara à front noir, Tangara bifascié, Calliste à tête dorée, Organiste à nuque bleue, Organiste à bec épais, Organiste doré, Calliste à sourcils bleus (rare), …

En forêt d’altitude, nous rechercherons le Tétéma flambé. Un magnifique lac de cratère, entouré de denses roselières, permet généralement d’observer une ou deux familles d’Erismatures routoutou, de Grèbes minimes ou de Grèbes à bec bigarré. En sortie nocturne : Petit-Duc de Salvin, Engoulevent pauraqué, Engoulevent roux, Engoulevent ocellé et Chevêchette de Parker.

Au Sud du Parc national Amboro (Samaipata)

Batara géant, Upucerthie de Bolivie, Emeraude splendide, Hirondelle bleu et blanc, Tangara fourchu, Conure à tête bleue, Pic des cactus, Pic bûcheron, Synallaxe à calotte rayée, Tyranneau à ventre blanc, Calandrite bergeronnette, Todirostre à ventre perle, Rara du Paraguay, Chipiu sanglé, Chipiu à capuchon, Lophospingue gris, Araguira rougeâtre et Saltator à bec orange.

Sur les pentes sèches des forêts de Comarapa et de Sibéria, à l'extrémité Sud du Parc national d'Amboro (Comarapa)

Les espèces phares que nous rechercherons ici sont, entre autres, les suivantes : Chipiu de Bolivie, Synallaxe à bandeaux, Percefleur charbonnier, Mérulaxe à petit bec, Colibri sapho, Inca violifère, Métallure à queue d’airain, Métallure émeraude, Grimpar de Stresemann, Grimpar montagnard, Anabasitte perlée, Synallaxe maculé, Cordon-noir à dos olive, Tyranneau à gorge blanche, Ada de Cabanis, Pitajo à poitrine rousse, Tangara à ventre rouge, Tangara à ventre marron, Conirostre à cape bleue, Tohi à miroir, Tyranneau de Hellmayr, Tohi à nuque rousse, Cotinga à queue rayée, …

En sortie nocturne, nous pouvons espérer l’Engoulevent à queue en ciseaux ou le Petit-Duc choliba.

Dans les habitats d’altitude entre Siberia et Cochabamba

Nous pourrions observer dans ces habitats : Synallaxe à gorge noire, Colibri paméla et, sur les hauts plateaux andins, divers chipius.

D’autres espèces seront également au centre de notre attention, telles que : Colibri adèle, Saltator à ventre roux, Sicale à tête jaune, Rara du Paraguay, Embernagre à cinq couleurs, Busard bariolé, Buse aguia, Pluvier oréophile, Colombe de Cécile, Colibri géant, Géositte à bec grêle, Cinclode à ailes crème, Synallaxe à tête brune, Synallaxe d’Orbigny, Taurillon mésange, Pépoaza à ailes rousses, Hirondelle à ventre brun, Chipiu à sourcils roux, Sicale olivâtre, …

Sur la route de Chapare et dans les Yungas du Parc national de Carrasco (Cochabamba)

Les zones explorées ici rappellent la région de Siberia, de l’autre côté de la réserve. Nous allons y rechercher : Caïque à ailes noires, Quetzal doré, Toucanet à ceinture bleue, Toucan à capuchon, Pic de Rivoli et, plus haut, Tangara montagnard.

Si le temps le permet, nous explorerons une zone de plus basse altitude, où nous aurons peut-être la chance d’observer le Quetzal antésien, le Colibri moucheté, le Sylphe à queue d’azur, le Haut-de-chausses à palettes, le Cabézon élégant, le Calliste à tête dorée, le Calliste à gorge verte, le Calliste béryl, le Solitaire oreillard, le Coq-de-roche péruvien et le Geai vert.

D’autres espèces que nous pourrions admirer sont, par exemples : Synallaxe à gorde noire, Tyranneau de Bolivie, Caïque à ailes noires, Toucanet à ceinture bleue, Cotinga à queue rayée (quasi endémique), Cotinga à tête rousse, Solitaire oreillard, Calliste à gorge verte (relativement rare), Hirondelle de Chapman, Grallaire à gorge blanche, …

Avec un peu de chance, nous trouverons la remarquable Merganette des torrents et l’extraordinaire Colibri porte-épée.

Dans les forêts boisées de Polylepis près de Cochabamba

Les espèces cibles à rechercher dans ces milieux sont : Colibri paméla, Colibri adèle, Synallaxe d’Iquico, Saltator à ventre roux, Chipiu de Cochabamba, Sicale à tête jaune, Quiscale de Bolivie, Chipiu à flancs roux (relativement commun), Upucerthie des rochers, Phrygile à tête noire, …

Dans les prairies d’altitude, il sera peut-être possible d’observer l’Idiopsar à queue courte sur les pentes les plus rocheuses, et, dans les zones herbeuses, une variété de Tyrannidae.

Si le timing le permet, nous nous baladerons aux abords de la lagune Alalay à la recherche du Grèbe de Rolland, de la Sarcelle cannelle, de la Sarcelle tachetée, de la Sarcelle du Puna, du Canard des Bahamas, de l’Ibis de Ridgway, du Vanneau des Andes, de la Mouette des Andes, du Râle à bec ensanglanté, de l’Echasse d’Amérique, de l’Avocette des Andes, du Bécasseau de Baird, du Cinclode à ailes crème, dy Synallaxe troglodyte, de la Lessonie des Andes, du Tyranneau omnicolore, du Carouge galonné, …

Au lac Titicaca (3.800 m) et dans la région de Sorata (2.700 m)

Les stars seront : Grèbe microptère, Colibri paméla et Synallaxe de Berlepsch

Mais d’autres oiseaux d’eau sont aussi possibles sur et aux abords du lac, tels que le Grèbe aux belles joues, la Sarcelle tachetée, la Sarcelle du puna, l’Ibis de Ridgway, le Vanneau des Andes, la Mouette des Andes, l’Avocette des Andes, le Grèbe de Rolland, l’Erismature des Andes, la Lessonie des Andes, le Chardonneret noir et le Carouge galonné.

Dans la région de Sorata, espérons observer le Tinamou huayco, le Tinamou orné, la Colombe à ailes noires, la Colombe aymara, le Synallaxe à queue marbrée, l’Ada à ailes blanches, le Saltator à bec orange ou le Chardonneret à ventre jaune.

Dans les tourbières andines et sur les pentes pierreuses près du col de La Cumbre (4.700 m), jusqu'à la forêt et le panorama bordant le Parc national de Cotapata, puis jusqu'à 1.600 m d'altitude près de Coroico

Nous rechercherons : Piauhau à faucilles, Mérulaxe à diadème, le Tangara des bambous, ainsi qu’une grande variété de tangaras, callistes, conirostres, gobe-mouches, …

D’autres oiseaux sont également possibles dans les vallées de moyenne et haute altitudes, tels que : Synallaxe à queue marbrée, Mérulaxe de Simons, Gaucho à bec noir, Dormilon de Junin, Dormilon à nuque jaune, Dormilon à front blanc, Idiopsar à queue courte (rare), Chardonneret noir, Percefleur moustachu, Conirostre à ventre roux, Cacique montagnard, Grallaire rousse, Tangara à col d’or, Synallaxe à gorge noire, Hirondelle de Chapman, Pione pailletée, Cabézon élégant, Pic or-olive, Pic enfumé, Batara montagnard, Merganette des torrents, Cincle à tête blanche, Myrmidon à ventre blanc, de nombreux colibris, …

Sur les pentes de moyenne à haute altitudes des Yungas de Apa Apa (1.500 – 2.000 m)

Ce type de milieu sera propice aux observations suivantes : Métallure à tête rousse, Synallaxe à bandeaux, Anabate de Boissonneau, Grallaire rousse, Pipromorphe strié, Tangara trifascié, Tangara aux yeux jaunes, Paruline citrine, Conirostre à cape bleue, Tête-de-peluche couronné, Tinamou à capuchon, Aigle d’Isidore, Pione pailletée, Caïque à ailes noires, Pic or-olive, Pic de Rivoli, Pic enfumé, Batara montagnard, Grallaire ocrée, Coq-de-roche péruvien, Piauhau à faucilles, Cotinga chevalier, Chevêchette des Yungas (endémique), Todirostre de Bolivie, Manakin des Yungas, Tersine hirondelle, Calliste à gorge verte, Haplospize ardoisé, Pénélope de Goudot, Grimpar à dos olive, Tamatia à gorge fauve, Anabate montagnard, Tyranneau de Bolivie, Solitaire oreillard, Calliste béryl, Tocro de Ballivian, Inca violifère, Quetzal antésien, Trogon masqué, Toucan à capuchon, Grimpar montagnard, Anabasitte perlée, Moucherolle à ventre fauve, Moucherolle à croupion roux, Geai indigo et Cassique montagnard.

Sur la route du retour vers La Paz, les zones arbustives de haute altitude nous offriront peut-être les dernières observations suivantes : Grallaire des Andes, Mérulaxe de Simons, Synallaxe à queue marbrée, Synallaxe inca, Taurillon mésange, Pitajo à dos brun, Phrygile du Pérou, …

Photos

Infos pratiques

Encadrement : Brigitte Chiwy, vice-présidente de Natagora  et présidente de la Section Aves-Bruxelles-Brabant wallon, et un guide local (hispanophone ou anglophone).

Durée : 15  jours /  14 nuits

Hébergement :

- hôtels de catégorie moyenne dans les villes (Santa Cruz, Cochabamba, La Paz) ;

- L'hébergement très simple dans l'arrière-pays (pavillons rustiques au PN Amboro-Carrasco, Comarapa, lac Titicaca, La Paz Yungas).

Tous les hébergements sont simples mais confortables (salle-de-bains attenantes) et bien situés.

Remarque importante: Tous les logements sont soumis à disponibilité au moment de la réservation effective.

Groupe : entre 5 et 15 personnes

Déplacements : Avions et bus

Un véhicule adapté à la taille du groupe avec suffisamment d'espace pour les jambes + zone de bagages.

Certains bagages peuvent aller sur le porte-bagages sur le toit s'ils ne rentrent pas à l’intérieur du véhicule.

Siège de fenêtre garanti en tout temps pour chaque passager.

La plupart des routes reliant les hautes Andes à la région amazonienne sont de bonne qualité. Des bus modernes circulent régulièrement le long des routes principales.

A emporter

Jumelles, bien sûr!

Si vous portez des lunettes, apportez une paire supplémentaire. Vous n'aurez probablement pas le temps de trouver un remplaçant en Bolivie. Si vous portez des contacts, sachez que la sécheresse extrême des zones de haute altitude peut être difficile pour les yeux et apporter beaucoup de gouttes pour les yeux.

Bottes de randonnée, de préférence avec une protection contre l'eau et un bon maintien de la cheville.

N'oubliez pas un chapeau de protection solaire, ou prenez une bonne casquette protégeant les oreilles et l'arrière du cou. En haute altitude, les rayons UV sont intenses et des coups de soleil douloureux peuvent survenir avec une exposition limitée.

Les chemises en nylon à manches longues et les pantalons en nylon vous offriront une protection contre le soleil et divers insectes piqueurs dans les basses terres. Ils sèchent également en un temps record. Les chemises en coton sont également une option très confortable. Les pantalons courts / manches ne conviennent que pour se prélasser autour de la piscine de l'hôtel ou se détendre après une dure journée d'observation des oiseaux.

Emportez également une veste polaire chaude, un bonnet en laine et des gants pour les matins frais des hauts plateaux.

Pour les piques-niques, nous vous invitons à vous munir d’un tupperware, de couverts, d’un thermo et d’un gobelet réutilisables afin de limiter les emballages et déchets inutiles.

Prendre des euros pour dépenses personnelles (à changer selon recommandations sur place).

Vos médicaments personnels.

Formalités

Pour les Belges : passeport valable minimum 6 mois à partir de la date d’entrée

Autres nationalités : consulter les autorités compétentes.

Santé / condition physique

La vaccination contre la fièvre jaune, le paludisme, la typhoïde et l'hépatite est recommandée.

Consultez votre médecin ou la médecine tropicale.

Il est vivement recommandé de contracter une assurance soins de santé et une bonne assurance voyage. Nature et Terroir propose différentes formules. Nous consulter si souhaité.

Climat

La Bolivie est un pays tropical. Cependant, un large éventail de climats peut être observé en raison des variations extrêmes d'altitude entre le bassin amazonien (300 m au-dessus du niveau de la mer) et les hautes Andes (4000 m d'altitude).

La différence de topographie induit un climat variable, bien qu'en général la saison des pluies se situe de novembre à mars. Avril / mai et septembre / octobre sont sans doute les meilleurs moments pour visiter la Bolivie. Il ne fait pas encore trop chaud dans les plaines orientales et les fleurs andines commencent à éclore.

La visite d'un certain nombre de sites implique des changements d'altitude considérables, de sorte qu'une gamme complète de vêtements est requise, même pour une seule journée. Soyez prêt à tout - attendez-vous au climat tropical dans les basses terres et au soleil brûlant et aux basses températures la nuit dans les Andes.

Parce que la Bolivie se situe dans la zone tropicale, elle ne connaît que deux saisons: une saison sèche qui pourrait être appelée "hiver" de mai à octobre environ, et une saison humide ou "été" de novembre à avril.

Ce voyage en Bolivie commence à Santa Cruz, dans les plaines, permettant ainsi de s'acclimater progressivement à l'altitude en se dirigeant vers l'ouest vers les hautes Andes autour de La Paz.

Voici les altitudes officielles des principaux aéroports de Bolivie:

• l'aéroport de Santa Cruz : 373 mètres

• l'aéroport de Cochabamba : 2548 mètres

• Aéroport de La Paz «El Alto» : 4058 mètres

Bien qu'il s'agisse d'un pays tropical, les températures de la Bolivie sont beaucoup plus basses dans les Andes que dans les plaines en raison de l'énorme différence d'altitude.

Assurances

Nous vous recommandons vivement de souscrire une assurance annulation de voyage et soins médicaux / rapatriement.

Les voyageurs non assurés qui ont besoin de soins médicaux à l'étranger rencontrent souvent des difficultés extrêmes. Lors de la consultation de votre assureur avant votre voyage, veuillez vérifier si le paiement sera effectué au fournisseur de soins de santé à l'étranger ou si vous serez remboursé plus tard pour les dépenses que vous engagez.

Nature et Terroir propose différentes formules d’assurances. Nous consulter si souhaité.

Monnaie / devises

Boliviano (1 dollar américain = 7 bolivianos).

Les cartes de crédit (Visa ou Mastercard) sont largement acceptées dans la plupart des hôtels, boutiques touristiques et restaurants. La Paz possède des distributeurs automatiques de billets très répandus (distributeurs de bolivianos) reliés aux réseaux américains.

Électricité

La tension standard est de 230 V. La fréquence standard est de 50 Hz. Les prises de courant utilisées sont de type A / C.

Pour vous documenter

* Birds of Bolivia: Field Guide by Sebastian K Herzog et al. Asociacion Armonia, 2017.

• Where to watch birds in South America by N Wheatley. Helm, 1994.

Bien que datant de 1994, cet ouvrage consistue un bon point de départ toujours un point de départ sur les oiseaux et les meilleurs endroits pour les rechercher, et pourrait vous épargner des heures de recherche d'informations similaires sur Internet. Cependant, il est important de vérifier des sources plus à jour.

• Birds of Southern South America and Antarctica (including Bolivia) by M R de la Pena and M Rumboll. Collins, 1998.

• Birds of Peru by T S Schulenberg et al. Helm, 2010 (Second Edition).

• Birds of South America: Non-Passerines by J R Rodriguez Mata et al. Harper Collins, 2006.

• The Birds of South America: Passerines by R S Ridgely and G Tudor. University of Texas Press, 1989 and 1994 (two volumes).

• Mammals of South America by R D Lord. Johns Hopkins University Press, 2007.

Responsable destination

Colette :
+32 71 84 54 80

Présente le mardi et vendredi toute la journée

Voyager...
avec Brigitte Chiwy

Voyager...
avec des thématiques similaires

Voyager...
dans une même gamme de prix

Abonnez-vous à notre Newsletter

pour recevoir nos actualités, nos offres,...